foire aux questions

  • Peaux sensibles et intolérantes
    • 1. Quelles sont les manifestations des peaux sensibles et intolérantes ?

      Les peaux sensibles et intolérantes se caractérisent par des symptômes très subjectifs étroitement liés à la sensitivité : des sensations d’inconfort telles que des tiraillements, des brûlures, des picotements, des démangeaisons, d’intensité variable qui peuvent devenir permanentes et insupportables. Peu de signes cliniques sont visibles. Elles ne sont pas obligatoirement sujettes aux rougeurs et concernent tous les types de peaux. Les peaux intolérantes constituent un stade de sensibilité extrêmeLA PEAU NE SUPPORTE PLUS RIEN et devient douloureuse.

    • 2. Quels sont les désordres cutanés associés ?

      Les peaux sensibles et intolérantes sont liées à l’abaissement du seuil de tolérance de la peau qui réagit de façon excessive à des facteurs habituellement bien tolérés.

      Cette diminution du seuil du tolérance cutanée est la résultante de désordres physiologiques :
      Une altération de la fonction barrière cutanée qui normalement la protège des agressions extérieures et contribue au maintien de son hydratation. Plus perméable et fragilisée, elle devient plus sensible aux éléments extérieurs.
      Une accélération de la réponse nerveuse cutanée : les fibres nerveuses présentes au niveau de la peau produisent des neuromédiateurs responsables d’une inflammation.

    • 3. Quels facteurs favorisent la sensibilité cutanée et l’intolérance ?

      Plusieurs facteurs favorisants ont été identifiés :
      La surconsommation de produits cosmétiques, l’application de soins inadaptés au type de peau ou renfermant des substances irritantes.
      Le contact avec de l’eau dure (calcaire).
      L’environnement (froid, chaleur, soleil, pollution, variations de températures).
      La prise de certains médicaments.
      Certaines interventions esthétiques entraînant un traumatisme cutané et laissant l’épiderme fragilisé (laser, lifting, blépharoplastie…).
      Le stress.

    • 4. Existe-il des facteurs de prédisposition à la sensibilité cutanée ?

      Tout le monde peut être concerné à un moment donné de sa vie, toutefois les personnes à peaux fines et claires sont majoritairement touchées.

    • 5. Peaux sensibles, intolérantes ou allergiques ?

      LA PEAU SENSIBLE réagit à des facteurs externes clairement identifiés (voir question 3).
      Lorsque les signes développés deviennent extrêmes voire douloureux sans pour autant être liés à une réaction immunologique on parlera de PEAU INTOLÉRANTE.
      Dès qu’une réaction immunologique est invoquée on est dans le cas d’une PEAU “ALLERGIQUE OU SENSIBILISÉE”. Dans ce cas de figure les signes peuvent être associés à de l’eczéma ou un oedème, aussi, la consultation d’un dermatologue est fortement recommandée.

    • 6. Pourquoi certaines peaux deviennent-elles de plus en plus sensibles aux produits cosmétiques ?

      Un mauvais usage des produits cosmétiques est à déplorer :
      Produits non adaptés
      Formules contenant des substances potentiellement irritantes
      Surconsommation de produits : entre les produits de soins, le maquillage certaines consommatrices “étouffent” leur peau et déclenchent des réactions de sensibilité ou d’intolérance.

    • 7. Peut-on se maquiller quand on a la peau sensible et intolérante ?

      Le maquillage peut avoir un effet sensibilisant. Pour les personnes ayant une peau sensible et intolérante, il est recommandé d’utiliser des produits de maquillage adaptés, spécialement formulés pour les peaux sensibles et intolérantes, hypoallergéniques, non comèdogènes.

    • 8. Quel programme de soins est le plus adapté à une peau sensible et intolérante ?

      Lorsque la peau est sensible et intolérante, on conseillera de :
      Nettoyer et démaquiller en douceur avec des nettoyants/démaquillants doux sans rinçage et sans savon, spécifiques peaux sensibles, intolérantes et réactives.
      Apaiser, hydrater et protéger la peau avec des soins cosmétiques hypoallergéniques sans parfum aux formules minimalistes à appliquer 1 à 2 fois par jour.
      Pour celles qui souhaitent unifier leur teint et se maquiller, préférer un maquillage correcteur adapté aux peaux sensibles.

    • 9. Quels comportements adopter pour prévenir la peau sensible et intolérante ?

      Éviter en premier lieu les substances potentiellement irritantes et utiliser des soins cosmétiques adaptés.
      Les facteurs sensibilisants sont propres à chacun d’entre nous, après les avoir identifiés il faut veiller à s’en préserver (environnement, stress, bonnes habitudes cosmétiques...).
      L’eau calcaire a une influence sur la sensibilité cutanée, il est conseillé de compenser la dureté de l’eau en utilisant des eaux de source marine ou thermale. Il est recommandé d’utiliser des soins d’hygiène adaptés et une protection solaire aussi souvent que nécessaire.
      Nota bene: Il n’a pas été identifié d’aliments ayant démontrés une incidence sur la sensibilité cutanée, mais une alimentation équilibrée est toujours à privilégier.

  • Peaux sensibles et couperosées
    • 1. Quelles sont les principales manifestations des peaux sensibles et couperosées ?

      Les peaux sensibles et couperosées se caractérisent par des rougeurs localisées principalement au niveau des joues, des pommettes, du nez, voire du front et du menton. D’abord diffuses et intermittentes, ces rougeurs peuvent devenir permanentes, on parle alors de couperose.

    • 2. Quels sont les désordres cutanés associés à la peau sensible et couperosée ?

      Fragiles sur le plan constitutionnel, les peaux sensibles et couperosées sont liées à un abaissement du seuil de tolérance cutanée et à des anomalies vasculaires installées.

        La diminution du seuil de tolérance cutanée est due à :
      Une altération de la fonction barrière cutanée qui normalement protège la peau des agressions extérieures et contribue au maintien de son hydratation. Plus perméable et fragilisée, elle devient plus sensible aux éléments extérieurs.
      Une accélération de la réponse nerveuse cutanée : les fibres nerveuses présentes au niveau de la peau produisent des neuromédiateurs responsables d’une inflammation.

      Les anomalies vasculaires sont la résultante d’un désordre physiologique clairement identifié :
      Un emballement du facteur de croissance des vaisseaux sanguins entraînant une augmentation du nombre et de la taille des vaisseaux qui deviennent apparents et donnent naissance aux rougeurs.

    • 3. Quels facteurs favorisent la sensibilité cutanée et la couperose ?

      Les peaux sensibles et couperosées sont dans la grande majorité des cas d’origine constitutionnelle : la prédisposition génétique est un facteur favorisant car les peaux fines et claires sont principalement touchées.

      Cependant, ils existent des facteurs aggravants capables de déclencher les rougeurs comme :
      L’environnement (froid, chaleur, soleil, vent, variations de températures).
      Certains excitants (épices, alcool, café, tabac…).
      Les émotions.
      L’application de produits cosmétiques inadaptés au type de peau ou renfermant des substances irritantes.
      Certains médicaments (corticoïdes et rétinoïdes locaux appliqués de façon abusive).
      Certaines interventions esthétiques entraînant un traumatisme cutané et laissant l’épiderme fragilisé (laser abrasion, lifting, blépharoplastie…).

    • 4. Sur certains types de peau les rougeurs sont plus visibles, pourquoi ?

      De part leur constitution (couche cornée et film hydrolipidique plus fins), certains types de peau sont plus fragiles, moins à même de se défendre et leur réactivité (rougeurs) est plus facilement visible.

    • 5. Quel programme de soins recommander à une peau sensible sujette aux rougeurs ?

      Lorsque la peau est sensible et couperosée, on conseillera de :
      Nettoyer et démaquiller en douceur avec des nettoyants/démaquillants doux sans rinçage et sans savon, spécifiques peaux sensibles, intolérantes et réactives.
      Apaiser, corriger les rougeurs, hydrater et protéger la peau avec des soins cosmétiques hypoallergéniques anti-rougeurs à appliquer 1 à 2 fois par jour.
      Camoufler les rougeurs, unifier le teint et se maquiller avec un maquillage correcteur adapté aux peaux sensibles.
      Une protection solaire peut être appliquée le matin pour protéger la peau fragilisée.

    • 6. Peut-on masquer les rougeurs ?

      Il existe des soins de maquillage spécifiques pour peaux sensibles qui permettront de masquer et d’homogénéiser le teint. D’autre part, on privilégiera les soins dont la texture est légèrement teintée en vert pour camoufler instantanément les rougeurs dès l’application. Le jeu de colorimétrie, et notamment la couleur verte est un des artifices utilisé par les maquilleurs professionnels pour masquer les rougeurs.

    • 7. Quel comportement adopter pour prévenir l’apparition de la couperose ?

      La couperose est héréditaire dans la plupart des cas. Pour prévenir son apparition, il faudra éviter les chocs climatiques qui favorisent la dilatation des vaisseaux, se préserver des expositions au soleil. On limitera l’alcool, les épices. Et surtout, on choisira des produits de soins adaptés, haute tolérance et hypoallergéniques.

  • peaux à imperfections adultes
    • 1. Quelles sont les manifestations des peaux à imperfections adultes ?

      Les peaux à imperfections adultes se caractérisent par un aspect terne et brillant, un grain de peau irrégulier, des pores dilatés et l'apparition plus ou moins fréquente d'imperfections cutanées (points noirs, boutons).

    • 2. Quels sont les désordres cutanés à l’origine de ces imperfections ?

      Les imperfections cutanées sont liées à des anomalies au niveau du follicule pilo-sébacé.

      Ces anomalies au niveau du follicule pilo-sébacé sont la résultante de désordres physiologiques :

      Une augmentation de la sécrétion de sébum par les glandes sébacées entraînant l’apparition d’une peau grasse, luisante et une dilatation des pores cutanés.
      Une accumulation de cellules mortes à l’entrée du follicule pilo-sébacé à l’origine de l’épaississement de la peau et de l’apparition des comédons (points noirs).
      Une prolifération du Propionibacterium acnes responsable d’une inflammation et de l’apparition des imperfections (boutons).

    • 3. Quels facteurs favorisent l’apparition des imperfections cutanées ?

      Plusieurs facteurs déclenchants ont été identifiés : les bouleversements hormonaux (puberté, syndrome prémenstruel, grossesse…), le stress, la fatigue, la pollution, l’utilisation de soins cosmétiques inadaptés comédogènes, la prise de certains médicaments (contraceptifs progestatifs), le tabac ou tout simplement des facteurs génétiques (antécédents familiaux dans 50 % des cas).

    • 4. Pourquoi développe-t-on de l’acné à l’âge adulte ?

      Avec l’âge, l’activité du folicule pilo-sébacé est moins performante. De plus, les bouleversements hormonaux (règles, grossesse...) mais aussi le stress, la fatigue entrainent une surproduction de sébum qui favorise l’acné. Enfin, l’utilisation de soins non adaptés ou la surconsommation de cosmétiques peuvent également être invoqués.

    • 5. Peau mixte / peau grasse : quelle différence ?

      Une peau mixte aura tendance à briller essentiellement sur la zone en T et à developper principalement des points noirs.
      Une peau grasse brillera sur l’ensemble du visage, son grain de peau sera plus épais, avec des pores dilatés et un aspect terne.

    • 6. Existe-t-il un type de peau plus prédisposé que d’autres aux imperfections cutanées à l’age adulte ?

      On ne peut pas parler de type de peau en particulier.
      Les personnes soumises à des bouleversements hormonaux ou à de fortes périodes de stress et de fatigue sont potentiellement les plus touchées.

    • 7. Quel programme de soins recommander aux peaux à imperfections adultes ?

      Lorsque la peau est mixte ou grasse et qu’elle présente des imperfections, on conseillera de :
      Nettoyer et démaquiller la peau en douceur avec des nettoyants/démaquillants sans rinçage ou un gel démaquillant sans savon rincé à l’eau.
      Affiner et désincruster la peau avec des soins kératolytiques à base d’hydroxy-acides, moins agressifs que les gommages mécaniques.
      Matifier, corriger les imperfections, hydrater et protéger la peau avec des soins cosmétiques anti-imperfections hypoallergéniques, non comédogènes, non gras à appliquer une à deux fois par jour.
      Camoufler les imperfections, unifier le teint et se maquiller avec un maquillage correcteur non comédogène.

    • 8. Quelles actions spécifiques sur les boutons ?

      Surtout ne pas percer ou “triturer” ses boutons. Éviter de les “étouffer” sous du maquillage trop occlusif qui ne fera que retarder leur disparition. L’utilisation de soins spécifiques ciblés aux vertus antiseptiques et non comédogènes contribuera à les assécher et à les faire disparaître afin de renouer avec une peau sans imperfection.

    • 9. Imperfections cutanées et maquillage ?

      Il est impératif d’utiliser des soins de maquillage adaptés, non comédogènes. L’idéal est d’utiliser une crème teintée qui unifiera le teint sans surcharger la peau.

    • 10. Quels comportements adopter pour prévenir les imperfections des peaux adultes?

      Contrairement à certaines idées reçues l’alimentation n’a pas d’incidence sur l’acné. Toutefois, une bonne hygiène de vie (limiter le stress, la fatigue) et l’utilisation de soins cosmétiques adaptés permettra de combattre les imperfections.
      Dans les cas d’acnés sévères, des prises en charge médicales existent.

  • taches brunes
    • 1. Quels sont les différents types de taches brunes ?

      LES TACHES SOLAIRES : elles apparaissent après un érythème important (décolleté, dos, mains, visage). Elles sont généralement acquises définitivement, elles pâlissent pendant l’hiver et se repigmentent lors des expositions solaires suivantes.

      LES TACHES HORMONALES ou MASQUE DE GROSSESSE : elles apparaissent lors d’épisodes hormonaux. Les oestrogènes ont une activité pigmentogène qui entraîne une augmentation de l’activité des mélanocytes et une plus grande sensiblité aux UV. Les femmes brunes à peaux mates sont majoritairement touchées. Cette pigmentation s’accentue lors des expositions au soleil et disparaît spontanément durant les mois qui suivent l’accouchement. La prise de contraceptif estro-progestatifs peut aussi entrainer ce phénomène mais dans une moindre mesure.

      TACHE DE SÉNESCENCE : elles apparaissent en général après 40 ans sur les zones découvertes (visage, mains) et se multiplient avec l’âge. Les expositions solaires auront un effet cumulatif dans leur apparition.

      LES TACHES DE SENSIBILISATION : il s’agit d’une hyperpigmentation consécutive à l’utilisation de produits photosensibilisants.

    • 2. Quels sont les désordres cutanés à l’origine des taches brunes ?

      L’apparition des taches brunes est liée à une augmentation des concentrations de deux pigments : la mélanine (pigment brun responsable de la couleur de la peau) et la lipofuscine (pigment oxydé accentuant la couleur brun-noir des taches), associée à leur répartition anormale dans la peau.

      Ces excès de mélanine et de lipofuscine forment des amas en surface responsables des irrégularités de la pigmentation cutanée.

    • 3. Quels facteurs favorisent l’apparition des taches ?

      Plusieurs facteurs déclenchants ont été identifiés : le vieillissement, l’exposition aux UV, les désordres hormonaux (grossesse) ou les photosensibilisants (médicaments, certains parfums,…).

    • 4. Quel programme de soins conseiller pour atténuer les taches brunes et prévenir leur réapparition ?

      Lorsque la peau présente des taches brunes, on conseillera de :
      Corriger les taches brunes avec des soins cosmétiques à appliquer localement 1 à 2 fois par jour.
      Unifier le teint et se maquiller avec un maquillage correcteur adapté à son type de peau.
      Protéger la peau et prévenir la réapparition des taches brunes en appliquant un soin protecteur solaire SPF50+ et en limitant les expositions solaires.

    • 5. Comment masquer les taches brunes et unifier son teint ?

      Pour un résultat naturel, l’idéal est d’appliquer une crème compacte teintée qui permettra de camoufler les taches mais aussi d’homogénéiser le teint.

    • 6. Quelle est la durée minimum recommandée pour ce qui est de l’observance du traitement ?

      Pour des résultats significatifs, la durée minimum d’utilisation recommandée est de 3 mois. L’observance du traitement conditionne l’obtention des résultats.

    • 7. Y a-t-il des règles à adopter (hygiène de vie, cosmétiques...) pour prévenir l’apparition des taches ?

      Le meilleur moyen de prévenir les taches brunes est d’utiliser une protection solaire avant toute exposition ou toute activité de plein air (sport, déjeuner en terrasse...). Selon les régions, la protection solaire pourra s’inscrire dans la routine de beauté quotidienne (entre mai et octobre). On évitera par ailleurs tous les produits potentiellement sensibilisants.

  • peaux sèches et sensibles • corps
    • 1. Quelles sont les principales manifestations des peaux sèches et sensibles au niveau du corps ?

      Les peaux sèches et sensibles au niveau du corps se caractérisent par une grande fragilité, un aspect terne, une rugosité au toucher, un manque de souplesse et des sensations d’inconfort telles que des tiraillements, des picotements et des échauffements.

    • 2. Quels désordres cutanés sont à l’origine de la sècheresse au niveau du corps ?

      La sècheresse cutanée est liée à une anomalie de la fonction barrière de la peau qui normalement la protège des agressions extérieures et contribue au maintien de son hydratation.

      Cet affaiblissement de la fonction barrière cutanée est la résultante de désordres physiologiques :

      Une altération du film hydrolipidique de surface qui favorise l’évaporation de l’eau.
      Une diminution des composants du NMF* qui réduit la captation de l’eau.
      Une altération du ciment lipidique intercellulaire qui diminue la rétention de l’eau.
      Plus perméable et fragilisée, la peau devient plus sensible aux éléments extérieurs.

      Ces altérations provoquent une déshydratation importante de la peau et favorise la pénétration d’agents externes potentiellement irritants.

      * Facteur Naturel d'Hydratation

    • 3. Quels facteurs favorisent la sécheresse et la sensibilité cutanée ?

      Plusieurs facteurs déclenchants ont été identifiés : ils sont soient constitutionnels (vieillissement cutané) ou occasionnels comme les variations climatiques, l’utilisation de produits cosmétiques inadaptés, la prise de certains médicaments ou le stress. Les douches ou bain avec de l’eau calcaire peuvent assécher la peau.

    • 4. Existe-t il des facteurs de prédispositions à la peau sèche et sensible au niveau du corps ?

      Les peaux claires, fines seront plus sensibles que les autres.
      Les personnes qui s’exposent au soleil, font des UV ou qui vivent dans des régions climatiques où les températures sont très froides et le taux d’humidité de l’air très faible seront plus exposées. Les endroits surchauffés auront tendance également à augmenter la sécheresse cutanée.
      Sont à proscrire les bains chauds et prolongés, le port de vêtement trop serrés.

    • 5. Quel programme de soins est le mieux adapté pour une peau sèche et sensible ?

      Lorsque la peau est sèche et sensible au niveau du corps, on conseillera de :
      Nettoyer en douceur avec des nettoyants surgras sans savon, spécifiques peaux sèches et sensibles.
      Exfolier et lisser en douceur la peau avec des exfoliants doux surgras sans savon à appliquer 1 à 2 fois par semaine.
      Hydrater, apaiser et protéger la peau avec des soins cosmétiques relipidants hypoallergéniques à appliquer 1 à 2 fois par jour.

    • 6. Peut-on utiliser son soin corps sur le visage ?

      Par nature, la peau du visage et du corps ne sont pas identiques. Sur le visage, la peau est plus fine, alors que sur le corps, elle est plus épaisse, ce qui entraîne forcément des soins adaptés et donc formulés différemment.
      Entre les douches et les bains, le frottement des vêtements, la peau du corps est bien plus agressée que celle du visage. Ces facteurs perturbent le film hydrolipidique protecteur de l’épiderme d’où ce besoin régulier d’hydrater et de nourrir la peau du corps avec des produits qui doivent être plus riches et bien plus protecteurs.
      Les soins pour ces 2 zones sont composés évidemment d’une même base avec des ingrédients communs mais avec des concentrations différentes, c’est bien là toute la différence.
      Les soins du corps doivent être de véritables barrières qui le protégeront des lavages successifs, des vêtements, du froid… Elles sont donc plus concentrées en cires, en beurres, en huiles, en agents occlusifs… qui sont pour la plupart bien connus pour leur effet comédogènes, c’est-à-dire pouvant favoriser l’apparition de comédons ou points noirs.
      Si vous les utilisez sur le visage, vous risquez effectivement de vous retrouver avec des pores bouchés et des boutons. Vous pouvez donc utiliser votre soin visage sur le corps, mais la réciproque n’est pas possible.

    • 7. Quels comportements adopter pour prévenir la sécheresse cutanée corporelle ?

      L’utilisation de soins cosmétiques spécifiques associée à une routine beauté adaptée à la saison participera à limiter les agressions cutanées. Se protéger des variations climatiques, respecter une bonne hygiène de vie (alimentation, boire suffisamment d’eau) contribueront à préserver l’intégrité cutanée.